Sly Adventure

Bienvenue sur Sly Adventure
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le passé de Kioko

Aller en bas 
AuteurMessage
Kioko
Bidulette tordue
Bidulette tordue
avatar

Nombre de messages : 349
Age : 22
Localisation : Là où il fait froid et gris tout le temps, où le brouillard est là à 8h du mat', paumée dans le 54..
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Camp; espèce:: Hero, Hérissonne-Robot
Armes, pouvoirs:
RPG Pokémon:

MessageSujet: Le passé de Kioko   Ven 12 Jan - 18:13

Kioko, profondément endormie, fut réveillée par le bruit d’une explosion. Elle sursauta et tomba de son lit.
-Raaaaaah mais c’est pas possible un réveil pareil le matin !
Kioko se leva, enfila ses chaussons et partit dans la cuisine déjeuner. Elle se versa un bol de céréales avec du lait, mangea tout, puis s’habilla, tout ça en un temps record. Une fois prête, elle ouvrit la porte et se rendit vers l’endroit d’où était venu le bruit. Beaucoup avaient eu la même idée qu’elle, car la place centrale était bondée. Elle se fraya un passage puis vit quelque chose qui l’étonna fortement. Elle voyait un hérisson inanimé par terre. « Quelle horreur » pensa t’elle. Elle se rapprocha du hérisson quand un policier l’arrêta.
-Holà, mam’zelle, on passe pas ! Ca pourrait être dangereux.
Kioko réfléchit un instant. Ce hérisson l’attirait étrangement. Elle ne savait pas pourquoi, mais il lui semblait qu’il était particulier. Elle prépara en douce une boule de feu dans son dos et la lança sur le policier, qui tomba à terre. Toute la foule se retourna brusquement et alla voir le policier. Ce qui avantagea Kioko pour la suite des opérations. Elle ramassa le hérisson et le traîna jusque chez elle, puis le déposa sur un lit. Quand il se réveilla, il ne sembla pas s’inquiéter de savoir où il se trouvait. Il regarda simplement autour de lui et vit Kioko. Là, il se demanda où il se trouvait.
-Ahem, chuis où là ?
Kioko se retourna et vit le hérisson.
-Tu es chez moi. Je m’appelle Kioko, et toi ?
-… Moi c’est Haoru… Qu’est-ce que je fais chez toi ?
-Tu étais inconscient sur la place, après l’explosion…
-L’explosion ? …-Oui.
-…
Haoru se leva.
Kioko :-Reste assis ! Dans ton état !
Haoru :-… Je suis en parfait état.
Kioko : -Ce n’est pas vrai ! Remets toi assis !
Haoru fit léviter Kioko.
-Je fais ce que je veux.
Il sortit et fit tomber Kioko, qui s’empressa de le suivre.
-Arrête de me suivre.
-Je fais ce que je veux !
Haoru trouvait Kioko étrange.-…
Il repartit et sauta sur un toit. Kioko voulut le suivre, alors elle s’agrippa à la gouttière et monta.
-Tu m’as suivi jusqu’ici (haoru)
-Oui !
Haoru ne savait pas quoi répondre. « Heureusement », des robots d’Eggman arrivèrent à ce moment là. Kioko resta figée.
-C’est pas vrai, ils m’on retrouvée !
-Qu’est-ce que tu leur à fais ??
-Je… J’ai détruit leur base secrète.
-…
Haoru créa un mur invisible qui le protégea lui et Kioko. Tous les robots vinrent d’effondrer sur le mur.
-Ouah… (kioko, admirative) T’es doué…
-Ca, c’est un petit tour tout simple, je peux faire mieux (haoru, « modeste ») A toi !
-A moi ?
Kioko envoya une tornade de feu sur les robots, mais au moment où elle croyait d’en être débarrassée, la fumée disparut, et les robots étaient intacts.
-Oh ho…
Haoru fit apparaître une sphère noire qu’il lança sur les robots, qui furent tous détruits.

-Ne restons pas là, Kioko. Sinon, ils vont nous retrouver.
Ils s’enfuirent en courant, empruntant des ruelles sombres, jusqu’au moment où ils arrivèrent dans une impasse. Kioko se retourna et… Hurla. Devant elle se tenait une ombre, qui avait la forme d’un humain. Elle s’approchait d’un air menaçant. Kioko s’attendait à voir des contours puis des couleurs apparaître, mais rien. Rien ne se passa. L’ombre était toujours là et se rapprochait de plus en plus…

Voilààààààààà!

_________________
"Get out of my way!!!!"


Dernière édition par le Jeu 22 Fév - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sly-adventure.niceboard.com
Aqua Light

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 25
Localisation : dans la base de la team aqua
Camp: : dark
Autres: : doublette de solenne pour le rpg pokemon
Date d'inscription : 07/01/2007

Feuille de personnage
Camp; espèce:: humain/dark
Armes, pouvoirs:
RPG Pokémon:

MessageSujet: Re: Le passé de Kioko   Sam 13 Jan - 13:54

super c'est super vivement la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yokura

avatar

Nombre de messages : 25
Age : 24
Autres: : //
Date d'inscription : 09/01/2007

Feuille de personnage
Camp; espèce:: Dark; Hérisson
Armes, pouvoirs:
RPG Pokémon:

MessageSujet: Re: Le passé de Kioko   Sam 13 Jan - 15:58

je trouve ton histoire géniale, je n'ai pas remarquée pour le moment de fautes d'orthographe, bonne chance pour la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kioko
Bidulette tordue
Bidulette tordue
avatar

Nombre de messages : 349
Age : 22
Localisation : Là où il fait froid et gris tout le temps, où le brouillard est là à 8h du mat', paumée dans le 54..
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Camp; espèce:: Hero, Hérissonne-Robot
Armes, pouvoirs:
RPG Pokémon:

MessageSujet: Re: Le passé de Kioko   Dim 14 Jan - 0:58

Merci^^ Tu sais, Yokura, j'écris d'abord mes fic sur Word, et puis, je ne déteste pas l'orthographe xD, [ce qui ne m'empêche pas de faire des fautes quand même!]

... Kioko, terrifiée, se cacha derrière Haoru, qui serra les poings en appercevant l'ombre.
-C'est pas vrai... Manquait plus que ça!
¤haoru pense: et en plus mes pouvoirs ne vont me servir à rien, à part à empirer la situation...¤
-Kioko! J'ai besoin de ton aide.
-Quoi?! Mais je suis incapable de lutter contre cette chose!
-Moi encore moins!
-Mais...
Haoru poussa Kioko en avant. Elle resta figée devant l'ombre. L'ombre attaqua, et au moment où elle allait expluser Kioko au loin, cette dernière s'arma d'un bouclier comme elle n'en avais jamais fait, ce qui repoussa l'attaque de l'ombre. Kioko était chamboulée, e il y avait de quoi!: Jamais elle n'avait fait un sort aussi puissant. L'ombre parraissait ne pas s'attendre à une telle défense et partit sans demander son reste. Cependant, elle adressa un dernier regard glacial à Kioko avant de disparaître.
-Bravo, Kioko!
-M-merci... Mais je ne comprends pas comment j'ai fais ça... Et pourquoi cette chose m'a t'elle regardée comme ça? Qu'est-ce qu'elle voulait?
-... Elle voulait m'anéantir, mais si elle t'a regardée, je crois bien que c'est parce que... Elle a changé de cible...
-M-mais je ne veux pas fuir éternellement!
-Dans ce cas, je pense connaître un endroit...
*******************************************
Arrivés à Black Forest, Kioko s'assit près d'un arbre.
-Résumons. Cette chose me cherche?
-CES choses Il y en a toute une armée, et bientôt, il faudra que tu les affrontes...
-Mais c'est épuisant de tenir tête à une de ces choses, alors à toute une armée! Je n'y arriverai jamais, Haoru... Aide moi, que dois-je faire?
-... Je ne sais pas...
¤Haoru: je ment trop mal =_="... Mais je peux pas lui dire tout de suite, je crains vraiment trop sa réaction...¤
-... Si tu as une idée, aussi folle sot-elle, dis la moi. Je n'ai vraiment pas envie de les affronter. Je ne tiendrais pas 2min...
-Kioko... Tu peux le faire, je le sais! Je t'ai vue à l'oeuvre, tu as l'âme d'un espr...
-Comment? L'âme d'un quoi?
-Non, rien...
Un bruissement se fit entendre et trois ombres apparurent, avant de sauter sur Kioko, qui se défendit en leur envoyant une tornade de feu, ce qui les éloigna un instant.
-Haoru, je n'y arriverais pas seule! Aide-moi, Haoru!
-Je... Je ne peux pas... A moins que...
Haoru sortit une Chaos Emerald.
-Kioko, viens, VITE!
Kioko s'accrocha à Haoru.
-CHAOS ONTROL!!!!
*********************************
Station Square
-Il s'en ai fallu de peu... Merci Haoru... Sans toi...
-Je sais... On fait quoi?
-On rentre chez moi, je suis fatiguée...
-Très bien, on reparlera de tout ça demain...
_____________________________________________________________


Et voiliiiiiiiiiiiiiiiiii!

_________________
"Get out of my way!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sly-adventure.niceboard.com
Yokura

avatar

Nombre de messages : 25
Age : 24
Autres: : //
Date d'inscription : 09/01/2007

Feuille de personnage
Camp; espèce:: Dark; Hérisson
Armes, pouvoirs:
RPG Pokémon:

MessageSujet: Re: Le passé de Kioko   Dim 14 Jan - 14:20

bravo pour cette suite, tu ne t'en sort pas mal du tout, il y a du suspence et beaucoups d'actions ^^ Je t'encourage a continuer ainsi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kioko
Bidulette tordue
Bidulette tordue
avatar

Nombre de messages : 349
Age : 22
Localisation : Là où il fait froid et gris tout le temps, où le brouillard est là à 8h du mat', paumée dans le 54..
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Camp; espèce:: Hero, Hérissonne-Robot
Armes, pouvoirs:
RPG Pokémon:

MessageSujet: Re: Le passé de Kioko   Jeu 22 Fév - 17:11

Merci^^

Quelque chose poussait Kioko. Celle-ci grogna, mais ça continuait. Une voix déclara:
-Tu fais vraiment des drôles de rêves, toi...
Kioko se réveilla pour de bon en sursaut.
-Mais t'es malade!! Je t'interdis de voir mes rêves!
Haoru fit un sourire.
-Hmmm... C'est pas comme ça que ça s'est passé, notre rencontre... Non mais vraiment, moi, étendu sur le sol, mais où t'as été cherché des idées pareilles!
-Oh mais c'est pas de ma faute! Et puis, DISPARAIT, Haoru! J'en ai marre de te voir à côté du lit tous les matins!!
Haoru partit de la chambre de Kioko.
-Au fait, Kioko, dit il en sortant, Mme Amélie veut te voir dans son bureau à 10 heures...
-Y'a pas le feu! Il est à peine 5h30, et je dois me mettre à la vaisselle... Quelle vie...
Kioko bailla une dernière fois avant de se lever.Elle observa sa "Chambre": un vieux grenier, une cheminée vide, un lit avec un matelas très fin, une couverture trouée, une table bancale avec un tabouret qu lui faisait office de bureau et un trou de souris.
-Pfffff...
Elle descendit à la cuisine. Elle fut accueillie par des réprimandes, comme toujours.
-Qu'est-ce que tu fais là à cette heure-ci, paresseuse?! Il est six heures, et toi, tu fais la grasse matinée!! Tu devrais être renvoyée! File acheter de la nouriture pour le repas de midi! Nous avons des invités! PRESSE TOI!!!! La liste est sur la table de la cuisine!!
Kioko ramassa la liste, pris une bourse en cir et sortit dehors. Elle respira un grand coup. Il pleuvait, Kioko avait froid. Elle n'avait pas de manteau, et encore moins de parapluie. Elle frissonna et avança vers le marché. Quand elle revint, elle éplucha les pommes de terres, puis déclara:
-Je dois voir Mme Amélie à 10 heures.
-Eh bien vas-y! Mais fais vite! Nous avoons besoin de toi! beugla comme à son habitude Mlle Delphine, la chef des servantes.
Kioko monta les escaliers qui menaient à la Grande Salle des Banquets, la traversa, et frappa à la porte de Mme Amélie. Kioko entra. Mme Amélie l'attendait, en regardant par la fenêtre.
-Savez-vous pourquoi êtes-vous là? interrogea Mme Amélie, sans même se retrouner vers Kioko.
-Non Madame.
-Je viens pour vous dire que c'est vous qui, ce mois-ci, assurerez le nettoyage des chambres des Pensionnaires.
-Bien Madame. Autre chose? se risqua t-elle à dire.
-Non. Vous pouvez-et même devez- partir et retourner à votre travail. Votre service commence ce soir à dix-sept heures.
-Bien madame., répondit Kioko avant de sortir de la pièce.
Une fois sortie, elle soupira.
Combien de temps allait-elle rester servante dans ce pensionnat où les filles étaient toutes des mégères, et où elle ne mangeai quasiment pas? Kioko songea même à fuguer, mais ce serait bien trop risqué. Elle se résigna, comme tous les jours, à retourner à la cuisine.


Ala'!
Kioko dans sa tenue de servante:
Tsukimi, t'étonne pas si tu vois pas la tenue, xD, j'ai fait imp écran quand elle avait que des sous vêtements pour pouvoirs la faire avec des vêtements inventés.


Comme vous l'aurez peut être compris, cette fic raconte le passé de Kioko, avant que le docteur Robotnik ne la fasse revivre. Je n'en dirai pas plus!

_________________
"Get out of my way!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sly-adventure.niceboard.com
Yokura

avatar

Nombre de messages : 25
Age : 24
Autres: : //
Date d'inscription : 09/01/2007

Feuille de personnage
Camp; espèce:: Dark; Hérisson
Armes, pouvoirs:
RPG Pokémon:

MessageSujet: Re: Le passé de Kioko   Ven 23 Fév - 21:28

Kioko une servante ? J'aimerai pas être a sa place ^^""
De plus tout le monde n'est pas trés sympathique avec elle..
Plein de suspence, j'aime toujours ton histoire, elle est vraiment bien ^^
Je n'ai pas vue la moindre faute d'orthographe,(c'est sur, si tu utilise Word ou quelque chose comme sa ^^") bref, tout est parfait ^^
Continue comme sa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kioko
Bidulette tordue
Bidulette tordue
avatar

Nombre de messages : 349
Age : 22
Localisation : Là où il fait froid et gris tout le temps, où le brouillard est là à 8h du mat', paumée dans le 54..
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Camp; espèce:: Hero, Hérissonne-Robot
Armes, pouvoirs:
RPG Pokémon:

MessageSujet: Re: Le passé de Kioko   Ven 23 Fév - 22:17

Merci^^
Yokura a écrit:
Kioko une servante ? J'aimerai pas être a sa place

xD c'est "un peu" fait exprès lol

Citation :
,(c'est sur, si tu utilise Word ou quelque chose comme sa ^^")
Ah tiens, pas cette fois! J'ai écrit direct sur le forum! (de même qque pour la deuxième partie d'ailleurs)

_________________
"Get out of my way!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sly-adventure.niceboard.com
Kioko
Bidulette tordue
Bidulette tordue
avatar

Nombre de messages : 349
Age : 22
Localisation : Là où il fait froid et gris tout le temps, où le brouillard est là à 8h du mat', paumée dans le 54..
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Camp; espèce:: Hero, Hérissonne-Robot
Armes, pouvoirs:
RPG Pokémon:

MessageSujet: Re: Le passé de Kioko   Sam 3 Mar - 13:46

Voilà la suite! C'est tout chaud, ça vient d'être écrit!^^
Attention ça fait4 pages sur Word^^"

xD attention à la fin... lol
vous avez le droit de dire que je suis folle, bizarre, étrange etc...^^"




[i]




Il était près de minuit. Sur le plus grand arbre, sur une branche très haute, assise, une jambe pendant dans le vide, Kioko, à moitié consciente, regardait le ciel. Certaines nuits, elle s’en allait, pour aller dans le Parc d’à côté. Le regard perdu ans l’horizon, elle n’entendit pas arriver Haoru. Celui-ci la regarda, puis repartit. Kioko respira un grand coup. Ca sentait les arbres, elle aimait bien cette odeur. Elle entendit un oiseau. En se concentrant, elle pouvait même deviner lequel. Hum… Hibou… « Hibou ? » se dit-elle. « Ca n’arrive pas souvent… » Kioko sentait la chose arriver. Elle sentait que bientôt, quelque chose d’inhabituel arriverait. Mais quoi ? Mystère. Les « dons » de Kioko n’étaient pas assez affinés pour aller jusque là. Mais, consciente que quelque chose ne tournait pas rond, elle descendit de l’arbre et retourna dans sa « chambre ».



Le lendemain, elle alla nettoyer les tables, puis faire les course, et enfin, prépara à manger. La journée fût une journée comme d’habitude, c’est-à-dire pénible, longue et ennuyeuse.

Le soir venu, elle retourna dehors. Mais cette fois, elle n’alla pas au Parc. Elle se dirigea vers la forêt. Elle chercha un arbre, monta s’installer sur une branche et attendit. Soudain, elle entendit un bruit de pas. Non, pas un bruit de pas… Un glissement… Quelqu’un s’approchait. Quelqu’un qui glissait, presque silencieusement. Mais Kioko avait entendu. Elle se mit debout sur sa branche, et attendit. Le bruit se rapprochait… Kioko s’inquiéta un peu. La chose était au pied de l’arbre, à présent. « Ca ne peut pas m’avoir vu, se répéta t-elle, ça ne peut pas… » Soudain, le glissement changea de son et montra qu’il glissait sur quelque chose de rugueux… « Le tronc ! » Kioko paniqua. « Non, ne nous affolons pas, ne bougeons pas… » La chose passa à ses pieds. Elle baissa les yeux. Un filament noir s’enroulait autour de son pied. Kioko grimaça. « Si je bouge, ça va être pire… Mais si je ne bouge pas… » Elle réfléchit un instant. Elle ne trouva pas de solution. Finalement, elle se décida pour bouger. Erreur. Elle ne pouvait plus bouger le pied où c’était enroulé la chose. « Mais qu’est-ce que c’est que ça ?? » C’était comme si sa jambe ne lui appartenait plus. Elle sentit cependant que la chose remontait. Sa jambe se libérait. Mais c’était maintenant le bras… Kioko fit un pas, la chose se resserra autour de son bras. Elle n’avança plus. Elle chercha un miracle des yeux. Rien…

« Haoru… Viens… Je t’en prie… » Avait-elle murmuré. Soudain, ce fut comme une piqûre. Un liquide gelé s’installait dans son bras. « Aïe, c’est pas bon signe… » Elle ne sentait plus son bras, seulement un glaçon. Puis, ce fut le noir total auquel elle succomba avec plaisir, dans l’espoir que ça calmerait le froid intense qui s’installait en elle.



Quand elle se réveilla, elle était sur un lit improvisé, fait de feuilles et de mousse. A côté d’elle, Haoru.

-Navré que ce soit tombé sur toi…

Elle ne pu pas répondre, trop fatiguée.

-Non, non, ce n’est pas de ma faute… Simplement…

Il s’arrêta un instant, puis reprit.

-Je savais qu’ils reviendraient… C’était logique…

Là encore, il fit une pause. Sa voix n’était plus qu’un murmure.

-Mais je ne savais pas que ce serait maintenant… Ce soir… Ce sera donc demain soir… Oui… Enfin… Mon unique espoir…

-Mais de quoi ? répondit Kioko, avec toutes les peines du monde.

Haoru ne répondit pas.

-Pourquoi toi ? Cela aurait dû être moi… Pourquoi t’ont-ils choisis ? Ca ne rime à rien ? A moins que ce ne soit qu’une erreur… Ou alors…

Il regarda le bras de Kioko.

-Oui… C’est donc toi… Mais c’est impossible… Si c’était toi… Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ? Ce n’est pas logique…

-Mais Quoi ?! hurla Kioko.

Haoru ne se retourna pas.

-Non… La prophétie dit que…

-QUE QUOI ?!

-Ca ne se peut pas…

Il se tourna vers Kioko.

-Toi… Toi… Je suis désolé pour ce qui va se passer. Tu ne vas rien comprendre, si je ne fais rien… Mais si je fais quelque chose… Je romprais la prophétie, et ce ne sera pas moi…

Kioko ne comprenait rien. Elle s’appuya sur ses bras pour se relever, et éprouva une douleur intense au bras gauche. Elle ne pu s’empêcher de montrer son mécontentement.

-Ah, ça… Ca passera… Quand ce sera fini… Si tu es encore là à ce moment-là, bien entendu… Assez… Je trouverais un moyen de te mettre au courant… Sans contredire la prophétie…

Il prit Kioko, et la ramena dans sa chambre.

Le lendemain matin, elle regarda son bras. Des signes noirs y figuraient, et impossible des les enlever. Kioko avait essayé avec une éponge, en frottant, en grattant, mais rien à faire. Elle prit donc un long gant, qu’elle enfila. « Bon, ça fait pas chouette, mais ça ira. »

Lorsqu’elle descendit dans la Grande Salle, il n’y avait pas un rat. Ni dans les salles de classe. Ni dans la parc. Ni aux cuisines. Elle alla dans la cave, dans son dernier recours. Là, elle fut paralysée d’horreur. Toutes les personnes résident –ou travaillant- ici étaient… Pétrifiées, changées en statues. Puis, le même glissement que la veille se fit entendre. Sauf que cette fois-ci, il était apparu directement au pied de Kioko, en sortant du sol. Il se remit sur son bras, mais, à la grande surprise de Kioko, elle n’éprouva pas le froid quelle avait sentit la nuit dernière. A la place, elle sentait comme une envie de changer de camp. Elle avait envie de tout casser. Comme une petite voix lui disait : « Vas-y, casse tout… Ils ne remarqueront rien, dans l’état où ils sont… » Elle s’approcha de la table. Mais elle reprit son contrôle.

- Mais qu’est-ce qu’il m’arrive ?

Elle sortit. Il faisait encore jour. Elle se coucha dans l’herbe et s’endormit. Elle fut réveillée par une nette impression que ça n’allait pas du tout. Il y avait quelque chose, ça se sentait. L’air était lourd. Haoru était derrière elle .Derrière elle, non… A environ 50 mètres derrière elle, sur une souche d’arbre. Il ne touchait pas le sol. Un halo noir l’entourait. Kioko sentait la présence de Haoru, bien qu’il soir loin derrière. Elle arrivait à savoir ce qu’il pensait… En fait, elle était comme un petit poisson, qui se dirigeait sans le savoir vers le succulent asticot qui allait lui coûter la vie… Elle eu soudain un inexplicable besoin d’aller vers lui… Dans l’épuisette, le petit poisson… Elle se retrouva prise au piège dans une bulle noire.

-H-haoru ?

-Non.




M**** c'est trop grand pour passer dans un seul message^^"

_________________
"Get out of my way!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sly-adventure.niceboard.com
Kioko
Bidulette tordue
Bidulette tordue
avatar

Nombre de messages : 349
Age : 22
Localisation : Là où il fait froid et gris tout le temps, où le brouillard est là à 8h du mat', paumée dans le 54..
Date d'inscription : 04/01/2007

Feuille de personnage
Camp; espèce:: Hero, Hérissonne-Robot
Armes, pouvoirs:
RPG Pokémon:

MessageSujet: Re: Le passé de Kioko   Sam 3 Mar - 13:46

Kioko eut froid dans le dos. La voix qui lui avait répondu était glaciale, et à peine plus audible qu’un murmure. Elle ne voyait cependant pas la personne qui lui avait répondu.

-Haoru est ici, mais ce n’est pas moi… Mais je peux remercier Haoru de t’avoir guidée jusqu’ici… Sans que tu t’en aperçoive, en plus… Il faut être dingue pour faire confiance à Haoru…


-Mais que ??

-Sans le savoir, tu viens de te mettre dans un pétrin dont, je te le garantie, tu ne te sortiras pas…

- ???

-… Car tu vas rester ici... Tu ne sortiras pas de cet endroit.

L’inconnu s’avança enfin. Kioko pu alors distinguer un chien noir et bleu foncé, l’air menaçant.

-Puis-je demander une « dernière volonté » avant de « rester ici » ?

-Mais vas-y… On verra…

-Je voudrais que l’on m’explique…

-T’expliquer ? C’est un peu délicat… Je t’expliquerai, entendu. Mais avant… Laisse-moi voir ton bras.

Kioko enleva son gant. Le visage du chien rayonna.

-Sorrow ! Viens voir !

Un autre personnage s’avança. Noir aussi, de longue oreilles, un lourd collier duquel dépassaient de longs rubans.

-C’est elle ! continua le chien. Le dénommé Sorrow regarda attentivement le bras de Kioko à travers la bulle. Il cligna des yeux et la bulle éclata. Des ficelles surgirent de nulle part et attachèrent Kioko. Il regarda Kioko de plus près. Puis il acquiesça d’un signe de tête, grand et lent.

-Allons, Sorrow, tu peux parler, tout de même ! Ce n’est pas interdit, tu sais ?

-Le langage est source de malentendus… répondit simplement le dénommé Sorrow.

-Tu n’as pas changé…

-Non…

A ce moment, Kioko remarqua que le visage de Sorrow paraissait toujours triste.

-Je fais les présentations ? demanda soudain une troisième voix, féminine cette fois.

Une chatte rouge, à l’air méprisant, sortit de l’ombre.

-Pffft je rêve, ça peut pas être elle. Elle a l’air trop...

-Silence ! coupa le chien. Bon, on va pas se disputer maintenant, ce serait trop bête…

-Mais alors on fait quoi ? répliqua la chatte.

-Ce qu’on a à faire…

-Mmmouais… Mais c’est trop long de faire ça… Et si on demandait à Haoru ?

-Oui ! Il nous a montré qu’il y arrivait bien… Haoru ! Viens ici !

Haoru, la tête baissé, s’avança à son tour. La chatte ricana.

-Allons allons Haoru… N’est-ce pas toi qui voulais entrer dans le conseil des quatre ? Ne me dit pas que tu regrettes… Sinon, nous serons obligé de…

-Je sais très bien. Répliqua Haoru d’une voix froide.

-Alors fais-le ! Et tout de suite ! beugla la chatte

-Hem… Evite de crier, Ukira, ça sert à rien.

-Oh toi n’en rajoute pas ! Lay, tu es vraiment…

-Excusez-moi, mais à force de vous disputer, vous avez oublié de surveiller l’autre… intervint Sorrow.

-Hein ?!

Ils se retournèrent et virent qu’elle s’était enfuie.

-Rassure toi, Lay, dit Sorrow, elle ne pourra pas aller bien loin…

-Mais tu ne comprends pas ?! Si nous ne la rattrapons pas, elle va tout faire rater !!

-Oui, mais qui aurait pu la libérer ? demanda Ukira.

-Moi ! répondit une voix jusqu’alors inconnue.

-Yuki ?! Mais que ?! demanda Ukira

-Tu la connais ? Qui est-ce ? interrogea Lay

-C’est ma sœur…

-Hum, eh bien je suis désolé pour ce qui va arriver à ta sœur.

-Aucun problème, c’est une bonne à rien.

Yuki s’enfuit en courant. Malheureusement, sa vitesse ne pouvait rivaliser avec celle de Lay, qui la rattrapa bien vite. Il sauta par-dessus elle, et bloqua son chemin. C’est alors que Kioko, montée sur une branche, s’agrippa à une branche molle et s’en servit comme d’une liane pour sauver Yuki. Lay fulmina et se rua sur la branche, qui céda sous le poids des trois hybrides.

-Bien joué, reconnut Lay, mais c’est fini pour vous deux.

-Laissez là partir et je me laisse faire ! intervint Kioko.

-Voilà un marché qui me semble convenable.

-Mais Kioko ?! Tu es folle !

-Je n’ai rien à perdre… T’as vu ma vie pourrie ?

-Mais…

-Pas de mais, Yuki ! Oust !

Yuki partit, adressant un dernier regard à Kioko. Lay rattacha Kioko.

-Nous te laissons une dernière chance. Bats notre armée, et tu es libre.

-Votre… Armée ?

-Haoru ! Démonstration !

Haoru ferma les yeux. Le même halo noir l’entourait. Des filaments sortirent du sol et s’assemblèrent pour former… Une ombre. Aussi grande qu’un hybride.

-Ah… Je vois… fit Kioko.

L’ombre se multipliait.

- Notre armée est infinie !! Elle est invincible !! cria Lay.

Kioko comprit vite le problème. Elle ne tiendrait pas dix secondes face à ces choses. Elle essaya quand même. D’un magnifique saut, elle esquiva l’attaque d’une première ombre. Mais comment faire, quand on a pas d’armes ? Elle courut, se dirigeant vers le bâtiment. Elle s’enferma à l’intérieur, ce qui ramenait son espérance de vie à 15minutes de plus. Elle chercha une cachette. Elle ne trouva pas. Elle eu soudain l’idée du siècle, et au moment où Lay et son équipe enfonçaient la porte, elle avait disparu. En fait, elle était montée sur le toit. Bientôt, elle pu entendre des pas dans l’escalier qui menait au toit. La porte s’ouvrit. Devant elle, Haoru. C’était lui qui l’avait trouvée. A lui l’honneur de l’éliminer. « Haoru… Non… Tu ne le ferais pas… » murmura t-elle, paralysée par la peur.

« Malheureusement, je le dois. » répondit il. Plus il avançait vers elle, plus elle reculait. Mais elle fut bientôt au bord du toit, qui s’élevait à plus de 30mètres su sol. Ce serait su suicide de sauter. Haoru s’avança. Kioko ferma les yeux. Kioko comprit soudain. Les autres n’étaient pas là, Haoru ne les avait pas prévenus. Quelles étaient ses intentions ? Haoru s’avança. Il était tout près, maintenant. Et, à la plus grande surprise de Kioko, il l’embrassa. Le premier et unique baiser qu’elle reçut de lui. Le baiser le la mort, en quelque sorte. Après, il recula d’un pas, et… Poussa Kioko dans le vide. Celle-ci ne comprenait rien. Elle était encore sous le choc. Puis elle toucha le sol… Et sombra dans le noir. Elle ne fit même pas de bruit, à cause des feuilles posées par terre. L’espace d’un instant, il regretta son geste. Mais il ne pouvait pas. Alors, il murmura simplement : « Pardon, Kioko… » Puis il appela Lay.

-C’est fini… déclara Lay. Mais pourquoi tu ne nous as pas appelés ?

-Tu n’avais pas le droit de faire ça !

-Nous devons te punir pour tes actes. Ukira ! Laisse-le moi !

-Humph… D’accord…

Lay à son tour s’avança vers Haoru, qui ne broncha pas. Lui, simplement, il sauta vers le vide.

-Le fou…

Mais Haoru ne s’écroula pas par terre. Il ramassa Kioko, et s’éloigna vers la forêt. Et, comme personne ne le vit, il versa pour la première fois de sa vie une larme. Une larme qui tomba sur Kioko, mais qui n’eut aucun effet. Il comprit alors qu’il était trop tard.

Il retourna donc vers Lay, se planta devant lui, les bras écartés, et attendit le coup fatal qui ne tarda à venir. A son tour, il succomba au trou noir.



Quand Haoru se réveilla, il était sur une table de métal.

« Mais que ?! Kioko ?! Lay ?! Je… Où ?! »

Un homme en blouse blanche, moustachu était alors apparu.

-Bienvenu parmi nous, Projet Haoru !

-Moi ? je ne me rappelle que de…

-Tu es mort, mais je t’ai fait revenir ! Tu n’es pas content ?

-NOONNNNN !!! Kioko ! Je… ARRRGGHHHHHH !! La lune avait fait son apparition dans la pièce. Haoru avait cassé les chaînes qui le retenaient prisonnier, et s’était métamophosé en loup noir. Il sauta par la fenêtre et s’enfuit.

-Oh non ! Il risque de détruire la ville si je ne l’arrête pas !

Le savant se dirigea vers une autre capsule, identique à celle dont il avait fait sortir Haoru. Il appuya sur le bouton rouge, et Kioko sortit de la capsule. Le savant résuma la situation en deux mots :

-Moi… Revivre… Haoru… Echappé… Sous forme de loup… Risque de détruire la ville si … Toi l’arrêter…

Kioko bondit à son tour par la fenêtre, à la poursuite de Haoru.
[/i]

_________________
"Get out of my way!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sly-adventure.niceboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le passé de Kioko   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le passé de Kioko
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Passé, Présent et Futur
» Broder ensemble le marquoir Cadichon du Passé Composé
» J'ai passé une journée de dingue !
» [Link, Charlotte] Le poids du passé
» S'accorde ou ne s'accorde pas ? [Participe Passé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sly Adventure :: Autres :: Fan Fic-
Sauter vers: